sol terre cuite

Sol en terre cuite : tout sur son nettoyage

La terre cuite séduit par sa beauté intemporelle, sa belle patine, en intérieur comme en extérieur. C’est souvent le revêtement de sol en tomette des maisons du sud, mais on trouve des pavages en terre cuite partout, dans toutes les belles maisons. Sa patine ancienne, la diversité des couleurs possibles, qui vont du jaune pur au rouge vif, en passant par toutes les nuances de l’ocre, lui donnent un charme incomparable, tellement supérieur à celui des carreaux de ciment. C’est le plus racé des revêtements.

Oui mais voilà : il faut savoir nettoyer et entretenir les sols en terre cuite, à échéances régulières, pour qu’ils ne perdent pas leur beauté, et leur solidité.

Un entretien régulier est nécessaire

Un entretien régulier peut être effectué par le simple particulier, à son domicile. Comme pour tous les sols poreux en pierre naturelle, le nettoyage doit être délicat. Ainsi, n’utilisez jamais de produits anticalcaires, de l’alcool ou du vinaigre pour traiter votre sol en terre cuite. Ces produits agressifs le rendraient terne, et fragile. Un nettoyeur-vapeur, agressif pour les joints du sol, est lui aussi à proscrire. Pour un bon nettoyage du sol, utilisez simplement du savon liquide. Il faut nettoyer avec une serpillière mouillée d’eau savonneuse une fois par semaine, en finissant par rincer le sol à grande eau.

Ensuite, une fois par mois, le mieux est de passer sur le sol un mélange constitué de trois cuillères à soupe de cire de carnauba, une cire issue des feuilles d’un palmier originaire du Brésil, diluées dans 10 litres d’eau chaude. Cette cire se trouve facilement dans les magasins spécialisés. Puis, il faut rincer le sol avec une serpillière humide. Certains conseillent aussi d’appliquer sur le sol en terre cuite, avec la même fréquence d’une fois par mois, une cire spéciale disponible dans le commerce, ou de l’huile de lin. Dernière étape de l’entretien habituel, un sol en terre cuite réclame un brossage une à deux fois par an, avec un shampoing dégraissant.

Pour éliminer d’éventuelles tâches, utilisez rapidement un mélange constitué de deux cuillères à soupe de citron, ou de quelques gouttes de savon noir, diluées dans un litre d’eau. Pour les sols très encrassés, un peu de bicarbonate de soude peut être utilisé. Une brosse à dents imprégnée de dentifrice peut raviver l’éclat des joints.

Quelle que soit l’opération effectuée, il ne faut jamais laisser un sol en terre cuite humide sécher tout seul, du fait de son extrême porosité. Il faut veiller à le sécher rapidement avec un chiffon de ménage, ou une serviette en microfibre. C’est un travail qui doit être fait main, certes un peu fastidieux.

Le décapage : une étape indispensable

Les carreaux de terre cuite sont très résistants à l’usure, ils peuvent traverser les siècles ! Mais pour cela, le nettoyage et l’entretien régulier ne sont pas les seuls bienfaits qu’attend votre sol en terre cuite. Pour rester beau, et durer longtemps, un sol en terre cuite a aussi besoin d’une étape essentielle à leur entretien, le décapage.

Cette étape consiste d’abord à enlever les anciennes couches de cire présentes sur le sol, quel que soient leur composition et leur âge. Il faut ensuite procéder à un nettoyage en profondeur du sol en terre cuite. Ces opérations peuvent être effectuées manuellement, avec des produits de décapage et de nettoyage en vente dans le commerce, ou grâce à une mono brosse professionnelle à disques. Dans tous les cas, munissez-vous de gants et d’un masque de protection, car les produits sont toxiques.

Après un temps de séchage, qui peut selon le taux d’humidité et l’épaisseur du sol varier de trois à une vingtaine de jours, il sera possible d’appliquer un nouveau traitement protecteur, mât ou brillant selon vos goûts, qui empêchera tous les produits liquides, notamment l’eau et l’huile, de s’infiltrer. Après imperméabilisation, votre sol sera comme neuf.

Faites appel aux soins d’un expert

Le mieux est de faire appel à un expert comme entretien06.com, afin de décaper votre sol en terre cuite dans les règles de l’art, et dans des délais satisfaisants pour votre vie quotidienne. Un professionnel disposera des produits professionnels de protection et de l’outillage nécessaire pour bien décaper, et protéger, votre sol. Ce travail sera pour vous un gain de temps appréciable, avec l’assurance d’un résultat durable.

Un professionnel saura aussi déceler les éventuelles faiblesses dans l’ancienne pose de carrelage, connaîtra la composition du mortier, des joints, saura mesurer l’épaisseur des tomettes et décèlera les éventuelles fissures. Il palliera aux défaillances installées avec le temps, tout en nettoyant et en décapant votre sol en terre cuite. Le rendu final sera impeccable. Il ne vous restera plus qu’à profiter de ce sol magnifique ! Dans le cas particulier où vous auriez eu un dégât des eaux, il faudra attendre une semaine de séchage avant de faire traiter le sol.

La fabrication artisanale des carreaux de terre cuite, leur aspect rustique, leur donne tellement de charme. Il serait dommage de perdre cet atout essentiel, pour la beauté de votre maison, et votre confort quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *